Imprimer la page

P.C.2-R1 : Travaux de plantation des arbres et arbustes

Unep > Bonnes pratiques du secteur : les règles professionnelles > Les règles parues > P.C.2-R1 : Travaux de plantation des arbres et arbustes

Objet et domaine d’application

Les travaux de plantation concernent la mise en place des arbres et arbustes par différentes techniques : transplantation des arbres et arbustes en motte ou en conteneur, ou installation de plantes en racines nues. Leur mise en oeuvre est décrite à partir de leur installation jusqu’à la réception des travaux.

 

Ne sont pas concernés par les travaux de plantation des arbres et arbustes :

  • la préparation des sols et supports de plantation (cf. P.C.1 – R0) ;
  • la réalisation de massifs d’annuelles ou de vivaces (cf. P.C.3 – R0) ;
  • la mise en oeuvre des gazons ornementaux (cf. P.C.4 – R0) et des gazons sportifs ;
  • l’installation de végétation par semis hydraulique (cf. N.C.1 – R0) ;
  • la régénération naturelle.

Termes définis dans le fichier PDF

  • Jeune plant
  • Arbre tige
  • Scion
  • Jeune touffe
  • Touffe
  • Cépée
  • Jeune baliveau
  • Baliveau
  • Arbre de première grandeur
  • Arbre de deuxième grandeur
  • Arbre de troisième grandeur
  • Arbre de quatrième grandeur
  • Arbuste à feuilles caduques
  • Arbuste à feuilles persistantes
  • Collet
  • Jauge
  • Pralinage
  • Hauban
  • Tuteur

Présentation de la règle professionnelle « Travaux de plantation des arbres et arbustes »

Écologie du projet et choix des espèces

La compatibilité des plantes du futur aménagement avec le milieu sera vérifiée par l’entreprise, qu’elle soit ou non à l’origine de leur choix.

L’entreprise doit avertir son client des plantes inadaptées ou pouvant présenter un certain risque quant à leur adaptation ou d’accidents climatiques pouvant survenir (gels, sécheresses, etc.).

La liste exhaustive des plantes du projet doit figurer dans les documents contractuels (devis, facture) remis au client.

Références normatives

Les plantes doivent être choisies, selon les marchés, de manière à être conformes aux normes AFNOR des produits de pépinières :

  • NF V 12-031 Déc. 1990. Produits de pépinières – Jeunes plants et jeunes touffes de pépinières fruitières et ornementales – Spécifications générales.
  • NF V 12-032 Déc. 1990. Produits de pépinières – Jeunes plants d’arbres fruitiers – Spécifications particulières.
  • NF V 12-037 Déc. 1990. Produits de pépinières – Jeunes plants et jeunes touffes d’arbres et d’arbustes d’ornement cà feuilles caduques ou persistantes – Spécifications particulières.
  • NF V 12-051 Déc. 1990. Produits de pépinières – Arbres et plantes de pépinières fruitières et ornementales –Spécifications générales.
  • NF V 12-052 Déc. 1990. Produits de pépinières – Arbres fruitiers – Spécifications particulières.NF V 12-053 Déc. 1990. Produits de pépinières- Rosiers – Spécifications particulières.
  • NF V 12-054 Déc. 1990. Produits de pépinières – Conifères d’ornement – Spécifications particulières.
  • NF V 12-055 Déc. 1990. Produits de pépinières – Arbres d’alignement et d’ornement – Spécifications particulières.
  • NF V 12-057 Déc. 1990. Produits de pépinières – Arbuste à feuilles caduques ou persistantes – Spécifications particulières.
  • NF V 12-058 Déc. 1990. Produits de pépinières – Plantes grimpantes et sarmenteuses – Spécifications particulières.
  • NF V 12-059 Déc. 1990. Produits de pépinières – Plantes dites de terre de bruyère – Spécifications particulières.

Les végétaux sont élevés dans des conditions de sol et de climat compatibles avec celles de leur lieu de plantation.

Qualité des plantes

Il sera prêté attention, en fonction du marché concerné :

  • au nombre de transplantations, pour les arbres tiges et les conifères. Elles permettent d’améliorer le développement du système racinaire et cela favorise donc la reprise des plantes,
  • à l’âge des plants et aux caractéristiques du développement.

Enfin, au niveau du système racinaire, il faut veiller au respect des consignes qui suivent :

  • pour les plantes en racines nues, les racines principales sont réparties de façon équilibrées, le chevelu racinaire est abondant, et les racines ne sont pas déformées (crosses, chignon racinaire, etc.)
  • pour les végétaux en conteneur, les racines doivent être apparentes le long des parois mais ne pas former un chignon en bas du conteneur
  • pour les végétaux en motte, il ne doit pas y avoir de grosses racines coupées apparentes en bordure de la motte.

Les petites mottes peuvent être protégées par une tontine ou par de la paille. Les mottes les plus importantes sont renforcées par un grillage en fil de fer.

Note : pour les arbres, le diamètre de la motte ne doit pas être inférieur à trois fois la circonférence du tronc à 1m du sol.

Dans tous les cas, les racines ne peuvent être desséchées ou gelées.

Retrouvez la règle professionnelle « Travaux de plantation des arbres et arbustes » au complet en suivant le lien ci-dessous :

Miniature pdf
P.C.2-R1 : Travaux de plantation des arbres et arbustes – Février 2012 615.27 Kb
Télécharger

Dans la même rubrique :