Imprimer la page

P.E.3-R0 : Travaux d’entretien des plantes annuelles, bisannuelles, vivaces et bulbeuses

Unep > Bonnes pratiques du secteur : les règles professionnelles > Les règles parues et à venir > P.E.3-R0 : Travaux d’entretien des plantes annuelles, bisannuelles, vivaces et bulbeuses

Objet et domaine d’application 

Les présentes règles traitent de l’entretien des plantes ornementales non arbustives et non arborescentes, essentiellement les annuelles, les bisannuelles, les vivaces et les bulbeuses, ainsi que de l’entretien des plantes tubéreuses et des légumes utilisés à fins décoratives depuis la réception des travaux. Elles détaillent les différentes opérations à réaliser pour les travaux de confortement et pour les travaux d’entretien courant. Elles concernent à la fois les massifs en pleine terre et les massifs hors-sol (en jardinières par exemple).

Quelle que soit leur nature, les travaux d’entretien ne doivent entraîner de modifications ni dans les caractéristiques techniques, ni dans l’aspect esthétique des espaces aménagés, sauf indications contraires du client ou du maître d’œuvre.

Ne sont pas concernés par les travaux d’entretiens des plantes :

  • les travaux de plantation des massifs ainsi que les travaux de parachèvement, qui font l’objet des règles professionnelles P.C.3-R0 « Travaux de plantation des massifs ».

Afin de vérifier la bonne exécution du travail, les règles professionnelles P.C.3-R0 comprennent des points de contrôle internes et contradictoires. Ces notions sont explicitées au § 5 de ces règles.

Termes définis dans le fichier PDF

  • Travaux de parachèvement
  • Travaux de confortement
  • Travaux d’entretien courant
  • Massif – composition végétale
  • Mixed-borders
  • Mosaïculture
  • Les végétaux des massifs : Annuelle, Plante de mosaïculture, Bisannuelle, Bulbeuse, Bulbe,Le calibre des bulbes, Tubéreuse, Tubercule, Graminée, Vivace, Plante à rhizome, Plante légumière / Légume, Plante grimpante
  • Les opérations d’entretien : Taille, Pincement, Tuteurage, Bêchage, Griffage, Binage, Béquillage
  • Amélioration de la fertilité des sols : Amendement, Amendements organiques (source : NF U44-051), Amendements minéraux, Fertilisation, Engrais (source : NF U42-001)
  • Autres définitions : Hampe florale, Collet, Paillis

Présentation de la règle professionnelle « Travaux d’entretien des plantes annuelles, bisannuelles, vivaces et bulbeuses »

 

Nature des interventions d’entretien en fonction de la typologie des espaces

Typologie des espaces

Le tableau 1 donne des indications générales relatives aux interventions envisageables pour chacun des codes établis dans le cadre d’une gestion différenciée des espaces verts publics, mais également pour répondre aux attentes des multiples particularités des espaces verts privés. Il s’agit d’un cadre indicatif, qui nécessite d’être adapté aux cas particuliers.

La nature des interventions d’entretien doit se faire en tenant compte de toutes les contraintes liées au comportement des plantes et du sol. La recherche des objectifs à atteindre est un préambule à toute intervention.

La typologie qui suit est une synthèse des principales classifications choisies et mises en œœuvre par les collectivités.

Elle a été créée par l’Association des ingénieurs territoriaux de France (AITF).

Nature des interventions d’entretien conseillées

Le tableau 2 synthétise les différentes interventions à réaliser dans le cadre d’une gestion différenciée pour entretenir des plantes annuelles, bisannuelles, vivaces et bulbeuses selon les codes définis dans le tableau 1.

Diagnostic préalable

Un diagnostic préalable à l’intervention permet d’étudier les végétaux des massifs sous tous leurs aspects, afin de déterminer les opérations les plus adaptées à la fois à leur état et à leur situation. La réalisation de ce diagnostic préalable permet en outre d’établir un contact personnalisé avec les clients en partageant avec eux les informations qui guideront les choix effectués par l’entrepreneur du paysage.

Ce diagnostic permet d’établir un devis adapté aux besoins du client.

Quatre types de diagnostics peuvent être mis en œuvre pour réaliser cet état des lieux :

  • diagnostic de développement et de vigueur :
  • diagnostic phytopathologique :
  • diagnostic faunistique :
  • état des lieux de l’environnement des massifs.
L’annexe P.E.3-A2-R0 détaille les caractéristiques de ces différents diagnostics.

Remarque : Le diagnostic préalable est effectué en amont, au sein de l’entreprise, pour permettre aux intervenants de bien s’imprégner du contexte environnemental. Il n’est pas obligatoire de formaliser cette analyse, ni de la restituer au client.

Le diagnostic préalable peut être complété par des diagnostics complémentaires lors des interventions de l’entreprise du paysage (exemple : dans le cas d’un contrat ou d’un devis relatif à l’entretien des massifs ne comprenant pas d’opération de gestion des agresseurs, l’invasion des massifs par des pucerons amène l’entreprise à proposer la mise en œuvre de solutions de gestion des agresseurs).

Opérations communes à l’entretien des plantes annuelles, bisannuelles et vivaces

Les plantes annuelles et bisannuelles sont utilisées uniquement dans les jardins d’ornement et les parcs et jardins structurés (codes 1 et 2 du tableau 1). Quant aux plantes vivaces, elles sont utilisées dans les espaces correspondant aux codes 1 et 2 mais aussi dans les espaces d’accompagnement (code 3). Les préconisations qui suivent ne concernent donc que ces trois types d’espaces.

Les principes généraux pour l’entretien des plantes annuelles, bisannuelles et vivaces sont les mêmes. Ils ont été regroupés en dix opérations :

  • renouvellement des décorations florales (lorsqu’il y en a) ;
  • arrosage ;
  • désherbage ;
  • apport d’engrais ;
  • gestion des agresseurs ;
  • griffage, binage et/ou béquillage ;
  • pincements ;
  • renouvellement des végétaux ;
  • renouvellement du paillis ;
  • nettoyage lors de la période de floraison.

En fonction du diagnostic préalable, le professionnel du paysage détermine quelles sont les opérations qui doivent être réalisées, dans quel ordre elles doivent être réalisées et à quelle fréquence. Il définit ses dates d’intervention en fonction d’un planning préalablement établi mais aussi en fonction des conditions météorologiques. Il évite par exemple d’intervenir quand les sols sont détrempés ou lorsqu’ils sont trop durs et trop secs.

Retrouvez la règle professionnelle « Travaux d’entretien des plantes annuelles, bisannuelles, vivaces et bulbeuses » au complet en suivant le lien ci-dessous :

Miniature pdf
P.E.3-R0 Travaux d’entretien des plantes – Janvier 2014 743.92 Kb
Télécharger

Dans la même rubrique :