Imprimer la page

Un jardin sans entretien

Unep > Inspirations jardins > L’entretien du jardin > Un jardin sans entretien

Le jardin occupe un espace extérieur soumis aux intempéries, et les végétaux plantés sont des organismes vivants qui évoluent dans le temps et selon les conditions climatiques. De même, le sol est vivant, et demande que l’on prenne soin de lui afin de continuer à remplir ses fonctions. Un jardin sans entretien n’existe donc pas, mais les travaux d’entretien peuvent tout à fait être très réduits si cet entretien minimal a été pensé dès la conception et la création du jardin

Comment limiter l’entretien du jardin ?

Vouloir un jardin sans entretien reste donc illusoire, car de façon naturelle, la dynamique végétale évolue sans cesse. Cependant, certains choix dans la conception du jardin s’avèrent opportuns pour avoir le moins de travaux d’entretien possible. Voici les principaux :

Le choix des plantes d’un jardin sans entretien

Cela constitue la première solution, et de manière générale, la plus importante pour éviter ensuite de nombreuses interventions et des soins répétés aux plantes. Leur donner le meilleur emplacement au niveau de l’exposition (ombre, mi-ombre ou soleil selon les espèces) et le sol qui leur conviendra en est le corollaire. En effet, une plante cultivée dans les meilleures conditions reste saine en ayant de très faibles besoins en entretien qui se résument souvent à un arrosage par temps très sec, à l’effleurage en période de floraison et à une taille annuelle.  

Il faut donc absolument bannir les coups de cœur pour des plantes de terre de bruyère quand le sol est calcaire, ou pour des espèces de milieux secs quand le jardin est humide et ombragé (et vice-versa).

Privilégier des espèces sobres, frugales et des plantes locales

Avoir des plantes très bien acclimatées au contexte dans lequel on se trouve garantit que la reprise et la croissance se fassent naturellement. Limiter l’arrosage est aujourd’hui une nécessité, tout comme limiter les engrais chimiques qui donnent un coup de fouet, mais perturbent l’équilibre biologique de la plante, si l’on ne veut pas passer son temps ensuite à rééquilibrer artificiellement ses cultures. Les plantes bien adaptées à leur environnement n’auront pas besoin d’engrais et, une fois bien installées, se suffiront des pluies la plupart du temps.

Les plantes vivaces et arbustives

La plantation de plantes vivaces et arbustives (arbustes nains, arbrisseaux) réduit la manutention répétée, l’arrosage et supprime les apports d’engrais par rapport aux plantes annuelles dans les massifs. Les vivaces devront être rabattues ou nettoyées une fois par an, mais elles repousseront de souche et prendront de l’ampleur au fil des ans. L’apport de compost en automne sur le sol des massifs sera annuel également et enrichira le sol qui, à son tour, apportera les éléments nutritifs aux plantes.

Les plantes couvre-sol

Cela réduit considérablement la levée des adventices, et protège le sol contre l’érosion. Ces plantes couvrantes se développent plus en largeur qu’en hauteur. On les trouve autant chez les vivaces que chez les espèces arbustives.

Les choix d’aménagement d’un jardin sans entretien

Les choix d’aménagement selon l’usage des parties du jardin

Quand votre jardin est assez grand, cela vous offre la possibilité d’entretenir seulement l’espace proche de la maison de façon régulière. Le fond de votre jardin naturel sans entretien pourra rester plus sauvage, par exemple avec une tonte différenciée et des haies champêtres.

Respecter les bonnes distances de plantation

Vous permet de limiter les tailles. Le développement naturel des ramures est ainsi privilégié. La haie mixte conçue sur deux rangs en intercalant les arbustes en quinconce produit ce résultat, alors qu’une haie plantée sur une ligne et taillée en rideau demandera des tailles répétées chaque année. 

Placer les plantes à la bonne distance pour favoriser le développement naturel est également un facteur de meilleure santé pour elles, car la croissance se fait de façon plus aérée, ce qui réduit les attaques de parasites. 

Placer un feutre géotextile

Un feutre géotextile, sous le revêtement des allées et des espaces dallés ou pavés, empêche la levée des graines d’adventices présentes dans le sol. Une autre solution consiste à laisser de larges joints entre les dalles pour semer du gazon ou planter des espèces naines comme l’helxine, les géraniums nains de terrain sec, les menthes tapissantes.

Une entreprise du paysage réalise ces travaux avec le matériel adéquat et des fournitures professionnelles. Faites-lui confiance.