Imprimer la page

Créer une haie de jardin

La haie fait partie des principaux aménagements de jardin à réaliser au départ dans une création de jardin. Quand le jardin existe déjà, elle s’insère facilement dans l’environnement grâce à sa composition exclusivement végétale.
C’est une plantation en ligne d’arbres ou d’arbustes, plus ou moins épaisse selon le résultat souhaité. Cette haie végétale peut avoir plusieurs fonctions. Elle est souvent considérée comme le moyen le plus sûr de préserver le jardin des regards indiscrets tout en s’intégrant parfaitement au décor planté. Mais selon sa hauteur et sa composition, la haie de jardin offre d’autres possibilités.

Haies de jardin

Une haie pour clôturer, embellir, séparer ou accueillir

La haie de clôture ferme le jardin et le délimite. Par rapport à un mur ou à une palissade, elle reste vivante et participe ainsi à l’enrichissement végétal en ville, donc à une meilleure oxygénation de l’air ambiant et à la lutte contre les îlots de chaleur. Les plantes utilisées sont persistantes (elles gardent leurs feuilles toute l’année) ou caduques (pas de feuilles en hiver).

La haie d’ornement se confond parfois avec la haie de clôture, quand elle a la même fonction. C’est celle qui est privilégiée aujourd’hui dans la plupart des créations de jardin. Elle présente des espèces attrayantes par leur couleur de feuillage, leurs floraisons, leur parfum ou leur changement de tonalités en automne. Ce type de haie sera plus intéressant avec un mélange d’espèces caduques et persistantes, les premières apportant une animation renouvelée à chaque saison, les secondes offrant un volume égal tout au long de l’année et de la couleur en hiver.

La haie défensive doit empêcher toute intrusion dans le jardin, qu’elle soit le fait d’humains ou d’animaux. Elle n’a pas besoin d’être très haute si elle est très épaisse (1 m à 1,50 m de large). Les végétaux qui la composent seront choisis parmi les arbustes épineux tels que les rosiers, les pyracanthas, le prunelier, l’aubépine, les houx.

La haie écologique
comprend une diversité d’espèces favorisant l’accueil des oiseaux, des insectes et de la petite faune. Ces espèces leur fournissent le gîte et le couvert grâce à la variété des floraisons qui se succèdent, aux fructifications qui suivent et aux différents types de feuillages présents. Cette haie peut soit être basse, soit être haute.
La haie écologique désigne aussi une haie constituée de branchages coupés et récupérés après les coupes d’entretien (par exemple de saules et de noisetiers), empilés entre deux grillages ou des lignes de piquets, sur une hauteur pouvant aller de 1,50 m à 2 m. Cette haie sert de refuge aux oiseaux et à la petite faune quand la plantation d’une véritable haie n’est pas possible. Son second rôle est de recycler les déchets de coupe.

Haies de jardin

Quelle hauteur pour la haie de jardin ?

La haie basse

Une haie basse est constituée de petits arbustes ne poussant pas au-delà d’1,50 m de haut.
Ce type de haie sépare deux parties du jardin ou bien elle sert de haie d’ornement en devanture du jardin quand elle s’accompagne d’un petit muret ou d’une barrière. La haie basse peut également entourer de grands massifs, afin de mieux délimiter les espaces.

  • Quand elle a une fonction de séparation au sein du jardin, cette haie est gardée à une hauteur moyenne permettant au regard de passer par-dessus. Cette hauteur oscille entre 80 cm et 1,50 m selon la superficie et la configuration du jardin. Une haie d’1,20 m, par exemple, suffit pour distinguer la partie ornementale de la partie potagère, une hauteur d’1,50 m sera par contre nécessaire pour créer une haie de petits fruits encadrant une allée traversant un espace de pelouse ou le potager.
  • Quand elle a une fonction ornementale, la haie basse laisse voir une partie du jardin et la maison, car son rôle est davantage d’offrir un décor fleuri et changeant au fil des saisons. Elle est constituée d’une seule espèce ou d’espèces différentes, plantées sur une ligne ou plusieurs (dans ce cas, la plantation se réalise en quinconce), et de façon à laisser les ramures se développer harmonieusement.
  • Quand elle délimite de grands massifs, la haie basse sera assez fine (entre 30 et 50 cm de large) et plutôt inférieure à 1 m de haut. Ce type de haie est composé le plus souvent d’une seule espèce.

La haie haute

La haie haute a principalement pour fonction de clôturer le jardin tout en préservant l’intimité de celui-ci. Elle est aussi parfois utilisée pour créer des chambres de verdure, particulièrement dans les jardins classiques ou les jardins à la française.
Cette haie est également utilisée pour se protéger des vents, par exemple dans les jardins de bord de mer, les jardins exotiques et jardins méditerranéens dont les plantes doivent être abritées du froid.

La haie haute atteint 2 m et davantage, et se compose d’arbustes moyens à grands, le plus souvent persistants, ou de conifères. Ces plantes sont en général disposées sur une seule ligne et assez serrées afin que les ramures se touchent ou s’interpénètrent pour former un rideau végétal opaque.

Ce type de haie reste homogène toute l’année, mais il peut s’avérer monotone. Il faut aussi savoir que la haie haute en rideau végétal demande un entretien rigoureux par des tailles régulières. Quand les espèces sont mal choisies, poussent trop vite, prennent trop d’envergure ou se dégarnissent du bas, ce rideau végétal devient compliqué à gérer et à entretenir.

Bon à savoir : dans un jardin de ville, les règles de plantation en vigueur stipulent qu’une haie ne peut dépasser 2 m de haut quand elle est en limite entre deux propriétés ou mitoyenne, ou encore plantée à moins de 2 m de la clôture. Cette restriction ne s’applique pas si la haie existe depuis plus de 30 ans.

La haie champêtre

Ce type de haie concerne en priorité les jardins de campagne, car elle comprend de grands arbustes et petits arbres. Mais elle peut aussi être plantée dans les jardins de ville à condition de respecter les bonnes distances de plantation avec les jardins voisins. Dans ce cas, cette haie champêtre ne pourra servir de clôture, elle aura seulement un rôle de brise-vent et d’accueil de la petite faune et des insectes. Elle sera doublée par un grillage, une barrière ou une ganivelle.

En campagne, la haie champêtre permet de délimiter le jardin en intégrant mieux ce dernier dans le paysage rural ou le paysage naturel environnant. Les espèces qui vont la composer seront en effet choisies parmi les espèces locales, les mêmes que celles des haies bocagères, de bords de chemin et les lisières forestières.

Cette haie constitue un véritable écosystème favorisant la biodiversité. Elle préserve le jardin de l’érosion par le vent et du ruissellement intempestif des eaux venant de terrains adjacents grâce aux racines des arbres et des arbustes.

Haies de jardin

Comment planter une haie de jardin ?

Le choix des végétaux de haie doit être dicté en premier lieu par la résistance de ces derniers aux conditions climatiques et environnementales de la région dans laquelle se situe le jardin. Les paysagistes connaissent ces espèces, ils pourront vous conseiller celles qui conviennent à chaque type de haie de jardin et chaque situation.

Une fois ces plantes choisies, quelques principes gouvernent leur mise en place.

  • Les distances de plantation entre chaque plant doivent prendre en compte le développement de l’espèce à maturité. Pour former une haie de clôture, on réduit cette largeur d’un quart à un tiers environ. Réduire davantage ne donnera pas de meilleur résultat et pourra au contraire engendrer des problèmes de maladies dues à une mauvaise aération des ramures. Dans une haie d’ornement, cette largeur n’est pas modifiée ou relativement peu afin que les ramures se développent harmonieusement, ce qui limite l’entretien ultérieur de la haie (les tailles interviennent seulement en cas de dégâts dus aux intempéries ou pour rééquilibrer une ramure dégingandée).
  • Quand la haie double une clôture, elle doit être plantée à 50 cm au minimum de cette clôture, afin de laisser les ramures se développer et les racines s’étaler. Quand on a l’espace nécessaire, une distance de 80 cm à 1 m est plus favorable aux plantes.
  • Pour connaître la meilleure période de plantation de cette haie, repérez-vous aux types d’espèces, caduques ou persistantes, et à la météo. Les périodes de grandes chaleurs et de gel sont à proscrire, ainsi que celles où les sols sont détrempés.
  • La concentration d’arbustes sur une faible portion de terrain demande que le sol soit suffisamment riche pour subvenir aux besoins des plantes. Un apport de compost 3 à 6 mois avant la plantation enrichira ce sol. Chaque année ensuite, l’apport pourra être renouvelé, sauf si un paillis organique (feuilles mortes, tontes de gazon, broyat de déchets végétaux…) couvre le pied de la haie.
  • Pour planter sans se tromper, un piquetage est conseillé, avec des piquets et un cordeau, ou simplement en disposant les conteneurs à la bonne distance les uns des autres, le long de la ligne de plantation.
  • Après la plantation, la couverture du sol avec un paillage organique permet de préserver celui-ci de l’assèchement rapide, et empêche la concurrence des plantes adventices.
  • L’entretien de la haie doit ensuite être régulier pour favoriser sa croissance et sa pérennité.  Si vous n’avez pas le temps de vous en occuper, faites appel à un jardinier à domicile ou à une entreprise du paysage.