Imprimer la page

Aménager sa terrasse ou son balcon

Unep > Inspirations jardins > Création de jardin > Les aménagements de jardin > Aménager sa terrasse ou son balcon

Le secteur des aménagements de jardin comprend celui de la terrasse d’appartement et du balcon, car ces espaces extérieurs peuvent tout autant être végétalisés et décorés dans l’esprit d’un jardin. Les terrasses se situent à flanc d’immeuble, comme les balcons, ou bien sur les toits plats susceptibles de se transformer en toits-terrasses. Toutes les configurations sont possibles, ainsi que toutes les expositions. Mais le plus important réside dans la possibilité de jouir d’un petit morceau de nature en ville, et de cultiver ses plantes préférées. Cette culture se fait à l’aide de bacs, pots et jardinières de diverses formes et contenances.

Terrasse aménagée

Les contraintes de l’aménagement de terrasse ou de balcon

Les contraintes sont parfois nombreuses, mais elles trouvent toujours une solution. Faites appel à une entreprise du paysage pour vous conseiller ou aménager cet espace : il résoudra ces contraintes grâce à ses compétences et aux matériaux professionnels qu’il emploie, par exemple pour alléger les substrats de culture et haubaner les arbres et arbustes. Il réalisera aussi une création de jardin sur un toit-terrasse, avec toutes les garanties nécessaires à ce type d’aménagement.

Voici les principales contraintes à prendre en compte.

Prendre connaissance des règles de copropriété, et du poids maximal autorisé sur cet espace extérieur. En effet, certaines copropriétés exigent que les extérieurs de l’immeuble conservent le même style à tous les étages. Il faut dans ce cas s’arranger pour que les pots, bacs et autres éléments visibles depuis la rue soient acceptés par l’ensemble des copropriétaires.
Le poids autorisé, sur balcon ou sur terrasse est également donné par la copropriété ou par l’architecte de l’immeuble. Ce poids ne peut être dépassé sous peine de provoquer des dégradations graves à la structure porteuse.

Choisir des contenants légers, résistants au gel (ingélifs) et aux chocs. Ces bacs, pots, carrés potagers, et jardinières doivent aussi être de bonne qualité car ils resteront plusieurs années en place. La gamme des matières, des formes et des volumes est très vaste. Sachez qu’il vaut mieux prendre des contenances importantes pour que les racines des plantes aient plus de terre à leur disposition, pour s’étaler davantage et être mieux protégées de la sécheresse et du froid.

Masquer le vis-à-vis quand c’est nécessaire, afin de créer plus d’intimité sur la terrasse. C’est le rôle des claustras, treillages et haies arbustives.

Vérifier l’étanchéité de la surface et l’écoulement des eaux, pour éviter les risques d’inondation ainsi que les nuisances dues au ruissellement de l’eau d’arrosage. Sur une terrasse, les écoulements ne doivent jamais être bouchés par des feuilles, des déchets végétaux divers, de la terre ou d’autres matériaux. Sur un balcon, les soucoupes sous les pots évitent que l’eau d’arrosage chargée de particules de terre ne ruisselle sur les balcons situés en dessous, et ne tache la façade de l’immeuble.

S’assurer une protection contre le vent pour occuper les lieux le plus souvent possible et cultiver facilement les végétaux choisis. Il existe des claustras de terrasse et de balcon, et certains arbustes persistants très touffus peuvent aussi filtrer le vent pour le rendre moins gênant sur la surface que vous occuperez.

Éviter une trop grande prise au vent des végétaux, en choisissant des espèces dont la hauteur est en rapport avec les conditions d’exposition de la terrasse, ou en fixant solidement les plantes de différentes manière (à l’intérieur des pots, à la rambarde, par des haubans…).

Balcon aménagé

Comment optimiser l’aménagement de sa terrasse ou de son balcon ?

Cet espace extérieur se vit aujourd’hui comme une véritable pièce supplémentaire, à occuper presque toute l’année au quotidien. Différentes astuces d’aménagement et de composition aident à optimiser au maximum ces quelques mètres carrés en plein air.

  • Pour agrandir l’espace, il suffit de conserver un style identique entre la terrasse et la décoration intérieure. Un intérieur contemporain se prolongera par une terrasse épurée, un intérieur bohème aura un balcon champêtre ou une terrasse très fleurie, une déco industrielle comportera le même mobilier à l’intérieur comme à l’extérieur.
  • Pour se sentir bien dans cet espace à tout moment et en priorité quand on peut y prendre ses repas, faire la sieste ou bouquiner, le choix du revêtement de sol doit privilégier un matériau dont la surface permet de marcher pieds nus sans risque d’échardes, de brûlures ou de glissades. On pourra ainsi sortir et rentrer facilement sans avoir à se chausser.
  • La superficie souvent petite des terrasses et balcons oblige à faire des choix et avoir du mobilier modulable. Profiter à la fois d’un salon d’extérieur, d’un coin repas et de nombreuses cultures est néanmoins possible en conservant le plus de surface au sol. De nombreux modèles de mobiliers modulables sont proposés par les fabricants qui investissent de plus en plus ce marché de la terrasse et du balcon. Les tables pliantes qui se suspendent aux rambardes font par exemple gagner encore plus d’espace libre, une fois le repas terminé. Cherchez des coffres faisant également office de siège. Vous pourrez y ranger tout le petit matériel de jardinage, ainsi que les coussins par mauvais temps. Les bacs hauts et peu larges, les structures de potager vertical, les arceaux et petites pergolas sont d’autres solutions à envisager dans les lieux exigus.

Bon à savoir : les pots et jardinières qui se suspendent doivent être accrochés sur l’intérieur des rambardes, que l’on soit sur balcon ou sur terrasse. Cette précaution évite en effet les accidents dus à des chutes de pots en cas d’intempéries violentes ou de fixation défectueuse. Certaines copropriétés stipulent cette obligation dans leurs règlements : n’oubliez pas de vérifier le règlement de votre immeuble.

  • Accrocher une ribambelle de petits pots à un treillage fixé sur la façade multiplie aussi la surface végétalisée et le nombre de petites plantes que l’on peut choisir dans la gamme étendue des vivaces, des aromatiques et des plantes annuelles.
  • Plus on souhaite augmenter les cultures, plus on se heurte au poids autorisé sur la structure porteuse. Il faut alors préférer les pots, bacs et mobiliers très légers, souvent en matériaux composites. Ceux qui résistent à tout type d’intempéries (gel, neige, pluie, soleil brûlant et sécheresse) ainsi qu’à la pollution sont les plus intéressants car ils resteront toute l’année dehors.
  • Les parasols à axe déporté et les voiles d’ombrage sur les terrasses optimisent aussi l’utilisation de ces espaces extérieurs quand ils sont très exposés. Renseignez-vous sur les possibilités de fixation sur la façade, ou orientez-vous vers une pergola végétalisée pour créer une zone ombragée.
  • D’autres aménagements comme l’éclairage avec luminaires d’extérieur, spots solaires ou guirlandes lumineuses, décupleront le bien-être ressenti dans ces espaces végétalisés.

Terrasse aménagée

Quelles plantes pour l’aménagement de votre terrasse ou de votre balcon ?

Les plantes se choisissent en fonction de l’exposition de la terrasse ou du balcon. Elles doivent en plus être sobres, car les pots, bacs et jardinières contiennent peu de terre disponible, et celle-ci se dessèche plus rapidement qu’au jardin même quand un rétenteur d’eau y est incorporé.

Une large palette de plantes vivaces d’ornement est utilisable, tout comme la plupart des annuelles proposées à la vente, en jeunes plants ou en sachets de graines. Les plantes du jardin aromatique font le buzz aujourd’hui, car elles sont la promesse de saveurs qui agrémentent les repas.

Parmi les arbustes, privilégiez ceux qui ne prennent pas trop d’ampleur au fil des ans. Les plantes poussent moins vite en pot et en bac, mais si leurs dimensions adultes sont naturellement imposantes, rien ne sert de les cultiver ailleurs qu’en pleine terre au jardin, car elles ne pousseront pas de façon harmonieuse. Des variétés naines sont spécialement obtenues par croisement pour la culture en pot, repérez-les. Les obtenteurs proposent aussi des fruitiers nains pour cette même utilisation. C’est l’occasion pour les citadins de récolter des fruits sur une terrasse en ville.

Demandez conseil à une entreprise du paysage pour le choix des plantes et de leur emplacement sur votre balcon ou votre terrasse. Il n’est en effet pas évident de mesurer la chaleur ambiante avec la réflexion du soleil sur les façades, et de savoir quelles espèces résisteront bien au vent dans ce contexte particulier.