Imprimer la page

Plan de relance

En réponse à la crise de la Covid-19, le Gouvernement a présenté le 3 septembre 2020,  France relance, une enveloppe de 100 milliards d’euros, pour retrouver d’ici 2022 le niveau de PIB de fin 2019.

La crise actuelle a révélé la nécessité de poser les bases d’une société dans laquelle la nature occupera une place aussi structurante que le béton. Pour promouvoir les enjeux de la végétalisation urbaine et saisir l’opportunité politique de France relance pour les entreprises du paysage, l’Unep a adressé aux décideurs politiques dès mai 2020 deux contributions pour une relance vertueuse à l’échelle nationale et locale (disponibles en pièces jointes).

Réduire les effets de la crise sur la filière du paysage

Les différentes propositions de l’Unep détaillées dans les deux contributions visaient à diminuer les effets de la crise actuelle sur les entreprises du paysage, et s’appuyaient sur 4 leviers :

  • stimuler le marché des collectivités
  • soutenir les marchés des particuliers
  • augmenter l’attractivité de l’offre des entreprises
  • améliorer la résilience des territoires.

Parmi les principales attentes de l’Unep figurent encore :

  • La suspension de la garantie de reprise des végétaux : La demande est toujours effective et concerne les plantations qui ont été réalisées entre octobre 2019 et mars 2020.
  • La revalorisation des prix sur les marchés publics en cours : Le 20 mai 2020, le Gouvernement a demandé aux préfets de promouvoir des chartes définissant une approche solidaire de prise en charge des surcoûts dans l’ensemble des marchés notamment les marchés publics. Depuis cette date, l’Unep propose des courriers types aux entreprises qui ​souhaitent initier cette démarche de renégociation.
  • La demande d’observatoire sur les prix d’appels d’offres publics : L’Unep a demandé aux collectivités à signaler et justifier les offres anormalement basses.

Promouvoir une relance à haute valeur sociale et environnementale

L’intérêt de la nature en ville est plébiscité par les Français et cette tendance a été renforcée par la crise actuelle. Les entreprises du paysage forment un secteur à haute valeur environnementale et sociétale, elles font partie de la solution pour élaborer une relance dynamique et vertueuse. Conscient de son expertise et de ses connaissances sur ces enjeux, les propositions de l’Unep pour soutenir une relance vertueuse et locale se sont appuyées sur les nombreuses externalités positives du verdissement des villes dont :

  • la lutte contre les îlots de chaleur, la pollution et les inondation
  • la réduction de la consommation énergétique des bâtiments 
  • la préservation de la biodiversité
  • la contribution à la santé physique et mentale
  • l’amélioration du cadre de vie

Les principales propositions de l’Unep pour une relance vertueuse sont :

  • inciter à la végétalisation et à la construction d’aménagements plus verts et/ou plus durables dans les plans locaux d’urbanisme PLU et les plans d’urbanisme intercommunaux (PLUi)
  • dans les politiques publiques nationales, encourager la revitalisation des centres-villes par les infrastructures vertes ou grises

Intensifier l’action pour concevoir les villes de demain

L’Unep a pris acte de la publication du plan de relance et a partagé a ses adhérents une note de synthèse des mesures importantes pour la filière. (disponible en pièces jointes pour les adhérents) Elle se réjouit que les mesures visant à favoriser la biodiversité et à lutter contre l’artificialisation des sols figurent en bonnes places dans ce document programmatique. Toutefois, ces mesures ne proposent pas de conditions d’éligibilité pour développer la nature en ville.

La filière du paysage a adressé un courrier au Ministère de la Transition écologique (document en pièces jointes) à ce sujet pour demander que des modalités d’éligibilités des projets et des conditions qui favorisent la végétalisation des villes soient mis en place dans le plan de relance. Le verdissement des villes répond aux objectifs de résilience et de soutenabilité ratifiés par la France à l’échelle internationale.

Transmettre un message aux décideurs et partenaires institutionnels

Les demandes de l’Unep ont été présentées aux Ministères concernés : le Ministère de la Transition écologique, le Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et Ministère de l’Économie et des Finances et à des parlementaires, etc.

Et aux partenaires institutionnels pouvant être concernés par le plan de relance dont : l’Association des petites villes de France (APVF), l’Association nationale des élus des territoires touristiques (ANETT) et l’Association des Maires de France (AMF), etc.

Miniature pdf
La filière du paysage pour une relance nationale plan de relance post covid19 (mai 2020) 463.63 Kb
Télécharger
Miniature pdf
La filière du Paysage pour une relance locale à haute valeur environnementale 403.96 Kb
Télécharger
Miniature pdf
Courrier MTES 137.96 Kb
Télécharger
Miniature pdf
Note de synthèse plan de relance – mesures secteur du paysage 194.39 Kb
Connectez-vous pour accéder à ce fichier

Dans la même rubrique :