Imprimer la page

Le reboisement forestier

Unep > Activités & savoir-faire > Le reboisement forestier

Les entreprises du secteur du paysage interviennent aussi en forêt pour reboiser et entretenir les plantations

En quoi consiste le métier de reboiseur et pourquoi leur rôle est essentiel pour l’avenir des forêts ?

Les tâches effectuées par les professionnels du paysage spécialisés dans le reboisement sont multiples : préparation des sols, plantations, suivi de la croissance des plants et entretien de la forêt.

La forêt, un patrimoine vivant

C’est pendant sa phase de croissance qu’une forêt reconstitue son stock de biomasse.

Grâce à la photosynthèse, la forêt fonctionne comme une véritable « pompe à CO2 » qui stocke dans le bois et les sols le CO2 atmosphérique.

Exploiter la forêt c’est préserver la biodiversité, développer l’utilisation du bois comme matériau, limiter l’utilisation d’énergie fossile, retenir et fertiliser les sols, créer des ressources économiques, des zones de loisirs.

Outre la plantation, l’entretien et l’exploitation du patrimoine forestier (privé et public), les compétences des professionnels du paysage sont aussi mises à profit pour la constitution de surfaces boisées sur les zones délaissées ou perturbées par les activités industrielles comme sur les terrains délaissés par l’agriculture.

Investir dans l’entretien et le développement des forêts crée un lien durable entre l’homme, la nature et les besoins de la société.

Une activité multi-tâches

Les tâches réalisées par les entreprises du secteur du paysage en forêt sont multiples et variées.

  • Préparer le reboisement

Installer une régénération forestière naturelle ou artificielle nécessite des travaux préparatoires comme par exemple le broyage ou les travaux de sols.

Le broyage permet de nettoyer les parcelles des rémanents d’exploitation des coupes précédentes, ou de la végétation existante, tout en gardant sur le site la matière organique, qui peut servir à la fois de paillage ou d’engrais naturel.

Le travail du sol est aussi une étape importante. Il existe plusieurs solutions qu’il faut choisir en fonction de la taille de la parcelle, de la qualité du sol et du résultat souhaité. Dans tous les cas, il faut bien veiller à ne pas retourner les sols car leur richesse se trouve dans les 30 premiers centimètres.

  • Développer et entretenir la forêt

Le travail forestier doit concilier le respect de l’esthétique du paysage, des facteurs économiques importants et la prise en compte des attentes des « utilisateurs » : le bois de la forêt est une ressource, l’exploiter a un coût, l’abandonner aussi.

  • Planter des arbres

La période de plantation s’effectue généralement d’octobre à mai, en tenant compte des spécificités de chaque essence, des sols et des conditions météorologiques. C’est l’observation de ces caractéristiques qui conditionne la réussite du reboisement.

  • Veiller à la croissance des plants

Les dégagements nécessaires peuvent être réalisés de différentes manières. Le reboiseur doit se projeter dans le temps pour échelonner les coupes sur plusieurs décennies.

  • Procéder à l’élagage et à la taille de formation

L’élagage qui s’effectue le plus souvent du sol permet de valoriser l’arbre et de produire un bois de bonne qualité. La taille de formation permet d’améliorer la forme des troncs pour les rendre les plus droits et les plus hauts possible.

Les garanties du professionnel du paysage

Les professionnels du paysage spécialisés dans le reboisement sont tenus de planter des arbres d’origine certifiée, gage de qualité et de gestion durable des forêts.

Les plants, dont la taille n’excède quasiment jamais 1,5 mètre, peuvent être en racines nues ou en motte et sont maintenant presque systématiquement protégés par des manchons de protection contre le gibier.

Le reboisement est une entreprise délicate et de longue haleine

Une forêt n’est adulte qu’au bout d’une vingtaine d’années minimum et la réussite des reboisements dépend aussi des conditions climatiques. Une erreur commise en forêt est très souvent irréparable.

Le professionnel du reboisement assure le suivi du développement pendant toute cette période, tant par la reprise des plants que par les opérations successives qui sont réalisées.

> Consultez la règle professionnelle Travaux de plantation forestière

> Découvrez l’interprofession France Bois Forêt à laquelle contribuent les entreprises réalisant des travaux forestiers.