Imprimer la page

Jean-Luc Gardien, élu nouveau Président de l’Unep Hauts-de-France !

Unep > Actualités – Les entreprises du paysage > Actualités en région > Jean-Luc Gardien, élu nouveau Président de l’Unep Hauts-de-France !

Actualité | Unep Hauts-de-France

Une élection au terme d’une assemblée générale digitale inédite

Le 4 février dernier, l’Assemblée générale de l’Unep Hauts-de-France s’est déroulée en visio avec une retransmission en direct : les adhérents ont pu élire leur président régional grâce aux outils de vote en ligne.

Même si les circonstances ne permettaient pas de se réunir comme à l’accoutumée, les membres du Bureau ont animé ce plateau-télé avec beaucoup de talent !

Après plusieurs années de mandats au sein du Bureau régional dont 4 à la présidence régionale, Dominique Levast a cédé son siège de Président de l’Unep Hauts-de-France à Jean-Luc Gardien, gérant de l’entreprise Compiègne Paysage dans l’Oise.

Jean-Luc Gardien, un professionnel impliqué de longue date à lUnep

Jean-Luc Gardien commence son engagement pour la profession en 2012 au sein de la Commission Sociale nationale de l’Unep, dont il prend la présidence en 2016.

Dans le cadre de son mandat national, il devient un interlocuteur précieux dans les négociations paritaires avec les partenaires sociaux du secteur du paysage. Il est notamment à l’origine de l’accord sur les petits déplacements qui constitue une avancée sociale majeure pour l’ensemble de la profession.

En parallèle de ses missions nationales, Jean-Luc Gardien s’implique également au niveau local : il intègre le Bureau régional en 2012 et représente la région au Conseil d’Administration de l’Unep dès 2014. Il est élu Président départemental de l’Oise de 2015 à 2017 puis Vice-président régional en 2020, poste qu’il occupe jusqu’à son élection en tant que Président de l’Unep Hauts-de-France le 4 février dernier.

Valoriser les entreprises du paysage et leurs prestations : le projet-phare du mandat 2021-2024

Élu pour une durée de trois ans, Jean-Luc Gardien souhaite inscrire son mandat dans la continuité de la dynamique instaurée par son prédécesseur, Dominique Levast.

Il entend plus particulièrement valoriser les entreprises du paysage et leurs prestations en fédérant tous les acteurs de la filière du végétal (pépiniéristes, horticulteurs, paysagistes concepteurs, responsables d’espaces nature en ville…) dans le développement des projets d’aménagements paysagers, qu’ils soient publics ou privés.

La promotion des métiers du paysage pour attirer de nouveaux talents dans les entreprises et les centres de formation, la lutte contre le travail illégal, et le développement de la capacité d’influence de l’Unep auprès des institutions régionales sont également au cœur de ses projets pour les trois années à venir.

« Depuis le début de la crise, les Français ont un besoin grandissant de contacts avec la nature. Les Entreprises du Paysage ont toutes les compétences et le savoir-vert pour répondre aux enjeux de société actuels : les bienfaits du végétal sur la santé, le lien social, la biodiversité, le climat ou encore l’attractivité des territoires ne sont plus à démontrer. Nos entreprises sont plus que jamais « d’utilité publique » ! » indique Jean-Luc Gardien, Président de l’Unep Hauts-de-France.

Pour mener à bien les projets de l’Unep Hauts-de-France, le nouveau Président s’est entouré d’une équipe soudée et polyvalente, répartie sur l’ensemble de la région pour être au plus proche des professionnels du paysage.

Le trombinoscope des bénévoles de l’Unep Hauts-de-France : cliquez sur l’image pour l’agrandir

Un Président riche d’un parcours professionnel varié

Jean-Luc Gardien est l’exemple-même d’une reconversion professionnelle réussie dans le secteur du paysage.

De formation financière, titulaire d’un diplôme d’Etudes Supérieures Comptables et Financières à l’Institut Catholique de Lille en 1986, Jean-Luc Gardien a évolué pendant plus de 20 ans dans la distribution automobile, exerçant diverses fonctions dans l’encadrement et la direction de filiales automobiles.

Poussé par l’envie d’entreprendre et attiré depuis toujours par le végétal, il décide de se reconvertir dans le domaine du paysage. Il reprend en 2010 l’entreprise COMPIEGNE PAYSAGE à Compiègne (60), une entreprise du paysage de 9 personnes essentiellement orientée à l’époque sur les marchés publics. Il se forme progressivement sur le tas grâce à son prédécesseur qui l’accompagne pendant plusieurs années.

Depuis plus de dix ans, Jean-Luc Gardien a à cœur de développer l’entreprise pour diversifier sa clientèle et ses activités tout en privilégiant la formation, la sécurité et le bien-être au travail. Aujourd’hui, 17 collaborateurs dont 2 apprentis travaillent à ses côtés.

>> Vous pouvez visionner le replay de l’Assemblée générale en faisant la demande par mail : [email protected]