Imprimer la page

Projet pour l’insertion professionnelle de réfugiés en Ile-de-France

Unep > Actualités – Les entreprises du paysage > Actualités en région > Projet pour l’insertion professionnelle de réfugiés en Ile-de-France

Publié le 14 décembre, 2021 à 15h12

Le lancement du projet

Courant 2020, l’Unep initie un projet d’insertion professionnelle d’un public de réfugiés dans les entreprises du paysage en Ile-de-France. Le projet démarre par l’organisation d’une réunion d’information collective avec l’OFII (office français de l’immigration et de l’intégration), ainsi que deux associations d’insertion, Halage et Espéro France, afin de faire découvrir les métiers du paysage et proposer un stage ou emploi dans une entreprise volontaire.

Des partenaires impliqués

A la rentrée 2021, toute une organisation se met en place afin de mettre en relation entreprises et public réfugié à travers un parcours d’accompagnement proposé par l’Unep Ile-de-France, la Fédération des Acteurs de la Solidarité (FAS) IdF et les associations . Deux entreprises se portent volontaire afin de mettre en place une période d’immersion en entreprise : Voisin Parcs et Jardins et Robert Paysage. Sur 5 candidats, un est recruté en CDI, un autre en CDD.

Photo de Tsering, récemment embauché en CDI dans l’entreprise Voisin Parcs et Jardins

Retour d’expérience

Après avoir accueilli plusieurs candidats, les entreprises partenaires reviennent sur l’expérience. Globalement les retours sont très bons. Les personnes sont volontaires et souhaitent s’impliquer. Quelques compétences techniques peuvent manquer mais sont souvent compensées par de la motivation. Un frein persiste, la maîtrise de la langue française ce qui peut gêner la compréhension des consignes notamment sur la sécurité sur les chantiers.

Une proposition : la formation

Après de nombreux échanges sur le projet entre la FAS IdF, l’Unep IdF et les deux entreprises partenaires, et compte tenu des retours d’expérience, il a été décidé de se rapprocher d’OCAPIAT (opérateur de compétence) afin d’envisager une formation. Le contrat pro expérimental a été choisi pour imaginer une formation sur mesure combinant modules techniques et apprentissage du français sous un format en alternance d’une durée de 8 mois. La formation n’apporte pas de qualification mais permet de valider des modules de formation technique et linguistique et compléter les compétences demandées par les entreprises. Deux autres entreprises rejoignent l’expérimentation : Pinson Paysage et Terideal afin de lancer une session de 10 personnes qui devrait débuter en février 2022.