Imprimer la page

Conférence européenne des 60 ans de l’ELCA

Unep > Actualités – Les entreprises du paysage > Actualité de l'Unep > Conférence européenne des 60 ans de l’ELCA

Publié le 12 octobre, 2023 à 09h55

L’Unep était présente le 10 octobre à la conférence des 60 ans de l’European Landscape Contractors Association (ELCA) sur le thème de « Think Green First » (Penser d’abord au vert) organisée à Bruxelles.

Sur une période de 60 ans, le secteur du paysage a connu un développement considérable à l’échelle européenne et a évolué comme une solution pour adapter les villes au dérèglement climatique et mieux préserver la biodiversité ainsi que la santé des populations. Le rôle de la végétalisation comme « solutions basées sur la nature » se démocratise enfin.

Un débat européen constructif sur la nature en ville

La conférence a été l’occasion de revenir sur le pacte vert européen, ensemble de mesures visant à engager l’UE sur la voie de la transition écologique et à développer une politique ambitieuse en faveur de la nature en ville et des solutions fondées sur la nature.

Henrik Bos (Président), Sirpa Pietikäinen (eurodéputée PPE), Hélène Cruypenninck (Adjointe au Maire d’Angers), Ranja Hautamäki (professeure associée d’architecture paysagère à l’Université d’Aalto), Jan Henk Tigelaar (directeur de “Rooftop Revolution) et Egbert Roozen (Délégué général de l’ELCA)

Intervenants politiques

Sirpa Pietikäinen, eurodéputée finlandaise – Parti populaire européen (PPE) est revenue sur les bénéfices du végétal et a défendu la nécessité de penser la ville de demain autrement en transformant 1/3 de sa surface. Elle a cité les nombreuses possibilités pour réaliser cette transformation (le verdissement des rues et l’évolution des parcs de stationnement en parcs urbains).

Hélène Cruypenninck, Adjointe au Maire d’Angers en charge de l’Environnement et la Nature en Ville a présenté l’histoire du patrimoine végétal angevin et la stratégie enclenchée par la ville pour apporter la nature au plus proche des citoyens. Elle a pu détailler divers travaux finalisés ou en cours à Angers. La ville redessine l’espace urbain en réduisant l’espace donné aux voitures et en recréant des lieux de vie. Elle encourage notamment les citoyens dans leurs démarches de végétalisation. Depuis 2022, un coupon de végétalisation (maximum 50 € par arbre) a été mis en place pour accélérer la plantation d’arbres dans les jardins privés.

Intervenante scientifique et représentant du monde économique

Ranja Hautamäki professeure associée d’architecture paysagère à l’Université d’Aalto (Finlande), Ranja Hautamäki a détaillé les bases de la nature en ville en 7 étapes : proximité, équité, connectivité, diversité, multifonctionnalité, multi-scalaire, multisectoriel. Ces conditions sont nécessaires pour démocratiser le vert.

Jan Henk Tigelaar directeur de “Rooftop Revolution » à Amsterdam a pu décrire les toitures végétalisées comme une solution innovante et durable pour les villes de demain. En plus d’ajouter une touche esthétique, les toits verts offrent une myriade d’avantages environnementaux (meilleure qualité de l’air, isolation des bâtiments, gestion des eaux pluviales, etc.).

Conclusion de la conférence

Enfin, Henrik Bos Président de l’ELCA a conclu la conférence en évoquant la loi européenne pour la restauration de la nature et son ambition pour préserver et accroître la place des espaces verts. Cette loi est un outil que nous devons utiliser pour enclencher la métamorphose végétale des villes en Europe et créer un nouvel écosystème au cœur de l’espace urbain. Le secteur du paysage se tient prêt à concrétiser cette transition. Il dispose du savoir-faire et a la capacité pour mener des défis nouveaux (biodiversité, gestion de l’eau, qualité des sols). Le développement du paysage doit être une priorité dans les politiques publiques.