Imprimer la page

Mission d’information sur l’enseignement agricole

Unep > A propos de l’Unep > Nos actions d’influence > Mission d’information sur l’enseignement agricole

L’Unep a été auditionnée à l’Assemblée nationale par les députés Catherine Osson (LRM) et Luc Geismar (MoDEM), le 15 décembre, dans le cadre de la mission « Enseignement agricole ».

Cette mission a été confiée en novembre 2021 aux deux députés par le Premier ministre Jean Castex dans l’objectif de réaliser une prospective pour rendre l’enseignement agricole plus attractif et assurer le renouvellement générationnel au sein de la filière agricole. L’enseignement agricole doit répondre aux mutations qu’il sera amené à connaître dans les années à venir.

Au même titre que les autres filières agricoles, les entreprises du paysage sont confrontées à un manque d’attractivité. Malgré leur forte croissance (7 400 emplois salariés créés en 2020[1], soit environ 20 emplois créés chaque jour) les difficultés de recrutement figurent chaque année dans les principales préoccupations des entrepreneurs du secteur.

Pour accompagner les députés à comprendre le fonctionnement et l’organisation de l’enseignement « paysage » et ses perspectives d’évolutions, l’Unep a réalisé une contribution (accessible ci-joint) sur la base du questionnaire envoyé par la mission d’information.

La contribution dresse un état des lieux sur l’éducation et la formation dans le paysage au travers de plusieurs études sur la sensibilité des jeunes envers les métiers du paysage, les besoins en compétences de la filière et les manquements de l’offre de certifications et de formations existantes.

Conséquemment, l’Unep a élaboré une stratégie pour attirer de nouveaux publics vers les métiers du paysage et renforcer l’attractivité des métiers du paysage tant en formation initiale que continue. Dans la formation initiale, des actions et outils pédagogiques sont développés pour rendre plus visibles les métiers du paysage et susciter des vocations auprès des jeunes. D’autres actions sont menées pour agir sur le levier de la formation continue. Elles visent à former les professionnels aux mutations du secteur et d’attirer de nouveaux publics vers la profession (publics en reconversion, projet.

En outre, les 13 délégations régionales de l’Unep sont très actives pour agir en faveur de l’éducation et la formation aux métiers du paysage. Elles échangent régulièrement avec les Direction régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF) du Ministère de l’Agriculture, les régions ou Pôle emploi. Diverses actions sont développées en collaboration avec ces entités telles que des contrats d’objectifs avec les régions ou des conventions régionales avec Pôle Emploi.

Enfin, la contribution établit une liste de recommandations pour adapter l’offre de formation actuelle aux besoins et mutations des entreprises du paysage. Ces dernières années, la filière du paysage est devenue de plus en plus techniques et technologiques, tout en gardant un profond ancrage végétal.

Un des principaux leviers identifiés pour renforcer l’éducation « paysage » est de revaloriser l’apprentissage des élèves et les débouchés au travers du végétal, par la mise en place d’une période de stage d’une semaine en pépinière. Cette modalité pédagogique peut être laissée au libre choix du formateur et de l’école. De plus, l’Unep a rappelé aux députés la nécessité de développer plus d’efforts pour créer un socle commun de connaissances et de compétences en matière de biodiversité dans les formations au paysage.

Miniature pdf
Contribution de l’Unep pour la mission d’information sur le fonctionnement et l’organisation de l’enseignement agricole 527.36 Kb
Télécharger