P.E.6-R0 : Gestion de populations de plantes exotiques envahissantes et d'adventices

Couverture Pe6

Objet et domaine d’application 

Cette règle professionnelle définit les bonnes pratiques d’intervention pour la gestion de plantes considérées comme non désirées dans un milieu donné, pour des raisons environnementales, de sécurité, de santé publique et/ou d’esthétique. 

Les mêmes plantes peuvent cependant avoir des populations qui présentent des aspects sociaux, économiques, culturels ou écologiques positifs. 

Un diagnostic en amont doit être réalisé pour savoir s’il est nécessaire ou non d’intervenir. Dans certains cas, des mesures de prévention suffisent.



Termes définis dans le fichier PDF

  • Plante adventice
  • Plante exotique envahissante
  • Abattage
  • Arrachage
  • Bâchage
  • Bêchage
  • Béquillage
  • Binage, sarclage
  • Brossage
  • Broyage
  • Cerclage, annelage, écorçage
  • Débroussaillage
  • Décapage
  • Désherbage thermique
  • Dessouchage
  • Dévitalisation
  • Eco-pastoralisme
  • Excavation
  • Faucardage
  • Fauchage
  • Griffage
  • Paillage
  • Tonte

Présentation de la règle professionnelle « Gestion de populations de plantes exotiques envahissantes et d'adventices »

Prévention : limiter le développement des plantes non désirées

Les méthodes préventives permettent de limiter le développement des plantes non désirées dans un milieu défini. 

Leur mise en oeuvre permet de réduire le recours aux solutions de désherbage et d’élimination des plantes exotiques envahissantes ou adventices. Pour cela, il est nécessaire de respecter les principes suivants.

Adapter le choix des plantes au lieu de plantation

Le choix des végétaux à planter dans le cadre d’un projet paysager tient compte de nombreux facteurs, parmi lesquels :

- les caractéristiques environnementales du lieu de plantation (sol, exposition, climat, faune et flore, etc.) ;

- les attentes du client ;

- la fréquentation du milieu et la nature du public ;

- l’entretien futur de l'aménagement ;

- l’esthétique recherchée ;

- la valeur patrimoniale du lieu, etc.

Le choix se fait de façon à minimiser tout risque qu’une plante ne devienne envahissante ou ne porte préjudice à la santé du public.

S’agissant de la gestion des plantes allergisantes, il est important de favoriser la diversité des végétaux dans les aménagements paysagers pour limiter la concentration de pollens d’une même plante dans l’air. En effet, c’est souvent le regroupement important de plantes allergisantes dans certains secteurs du territoire qui est à l’origine d’une forte sensibilisation des populations locales.


Augmenter la couverture et l’occupation du sol

Cette méthode consiste à créer une concurrence et un obstacle à l’installation et au développement de plantes non désirées tout en favorisant un sol frais et vivant. Deux solutions existent : l’apport de paillage (cf. : § 3.4.6. Paillage) et la plantation de plantes couvre-sol (cf. : § 3.6.3. Plantes couvre-sols, allélopathiques, ombrage).


S’assurer de la qualité des intrants

Les paillages, les végétaux (mottes) ou les terres importés peuvent contenir des graines ou des fragments végétaux pouvant entraîner ainsi le développement de plantes non désirées. Une vigilance particulière doit être apportée à l’origine de ces intrants.


Ajuster les apports fertilisants

Un apport important de fertilisation entraîne non seulement un développement accéléré des plantations, mais aussi de plantes non désirées. Il convient donc d’adapter la fertilisation et les apports en fonction des justes besoins des végétaux souhaités (qui auront été choisis en fonction du sol également). 


Limiter le travail mécanique du sol

Le travail du sol favorise la remontée des graines de plantes non désirées enfouies et leur exposition à la lumière peut entraîner la levée de dormance et leur germination. Il est donc nécessaire de limiter et d’adapter le travail du sol.



Retrouvez la règle professionnelle « Gestion de populations de plantes exotiques envahissantes et d'adventices » au complet en suivant le lien ci-dessous :




Les autres règles de l'Axe 1 : travaux de mise en œuvre et d'entretien des plantes


> P.C.1-R0 (Décembre 2012) - Travaux des sols, supports de paysage
> P.C.2-R1 (Février 2012) - Travaux de plantation des arbres et des arbustes
> P.C.3-R0 (Janvier 2014) - Travaux de plantation des massifs
> P.C.4-R0 (Juin 2013) - Mise en œuvre des gazons (hors sols sportifs)
> P.C.5-R0 (Juin 2018) - Travaux d'arboriculture fruitière
> P.C.6-R0 (Juillet 2012) - Conception des systèmes d'arrosage
> P.C.7-R0 (Juillet 2014) - Travaux de mise en œuvre des systèmes d'arrosage
> P.E.1-R0 (Octobre 2013) - Travaux d'entretien des arbres
> P.E.2-R0 (Octobre 2013) - Travaux d'entretien des arbustes
> P.E.3-R0 (Janvier 2014) - Travaux d'entretien des plantes annuelles, bisannuelles, vivaces et bulbeuses
> P.E.4-R0 (Juillet 2012) - Travaux de maintenance des systèmes d'arrosage
> P.E.5-R0 (Janvier 2015) - Travaux d'entretien des gazons (hors sols sportifs)