N.C.2-R0 : Travaux de plantation forestière

Nc2 Ro

Objet et domaine d’application 


Ces règles professionnelles couvrent les travaux de plantation forestière et les travaux sylvicoles  afférants, couramment appelés boisement ou reboisement, à savoir :

  • la préparation des parcelles avant plantation ;
  • les plantations de plants forestiers ;
  • la protection des plantations ;
  • l’entretien des parcelles nouvellement plantées.


Ces  règles  professionnelles  concernent  les  parcelles  ayant un but de production forestière (reboisement après coupe, boisement de terrains nus ou de friches à objectif forestier).
Elles  concernent  également  les  espaces  de  plantation forestière en zone péri-urbaine, ainsi que les espaces où le peuplement  forestier  permet  d’assurer  une  protection  de l’écosystème (érosion des sols, ressource en eau, etc.)

Ces  règles  professionnelles  constituent  des  préconisations générales pour les travaux de plantations forestières. Sauf cas particuliers énoncés préalablement par le maître d’œuvre ou le maître d’ouvrage, elles doivent être appliquées pour tous les travaux de plantations forestières.


Ne sont pas concernés par les travaux de plantation forestière : 

  • l’entretien des plantations forestières qui fait l’objet des règles professionnelles N.E.2-R0 « Travaux sylvicoles » ;
  • la réhabilitation de friches industrielles dans un objectif paysager ;
  • la plantation de bord de route.

Termes définis dans le fichier PDF


  • Généralités : Essence forestière, Station forestière, Réserve d’eau maximum – RUM, Parcelle forestière
  • Plants : Matériel forestier de reproduction (MFR), Clone, Peuplement sélectionné, Plant forestier, Plançons, Plant forestier en motte, Plant forestier en racines nues, Plantation en potet, Plantation en fente, Reprise des plants, Région de provenance, Verger à graines
  • Travaux : Travaux préparatoires, Boisement, Reboisement, Jauge, Protection, Travaux sylvicoles, Travaux d’équipement

Présentation de la règle professionnelle travaux de plantation forestière


Les travaux préparatoires à la plantation visent à :
  • permettre l’installation des plants ;
  • améliorer les qualités agronomiques et physiques du milieu pour favoriser l’installation des plants ;
  • corriger certains dysfonctionnements temporaires (exemples : éliminer les excès d’eau, décompacter le sol, etc.)
  • anticiper la gestion future.

En réalisant ces travaux préparatoires, il est ainsi possible d’obtenir un gain important en production.

Selon qu’il s’agisse d’un reboisement ou d’un boisement, les techniques à mettre en œuvre diffèrent légèrement.


Préparation   des   parcelles   dans   le   cas   du   reboisement

Nettoyage après exploitation

La  décision  de  nettoyer  ou  non  une  parcelle  après exploitation  est  prise  par  le  maître  d’ouvrage  assisté  de son  maître  d’œuvre  ou  de  l’entreprise  du  paysage  le  cas échéant.  Dans  certains  cas,  il  est  intéressant  de  ne  pas nettoyer la parcelle dans la mesure où cette pratique limite l’intrusion  d’animaux  (chevreuils  par  exemple).  D’autre part, cela permet de restituer au sol une partie de la matière organique  prélevée.  Le  nettoyage  d’une  parcelle  après exploitation  concerne  les  rémanents  d’exploitation  des coupes précédentes.


Différents types de nettoyage existent :

  • broyage ;
  • nettoyage manuel (dans les parcelles non mécanisables) ;
  • ramassage et mise en andains ;
  • ramassage et exportations ;
  • arasement (réduction en hauteur) ou dessouchage ;
  • etc.

L’opération de nettoyage après exploitation peut se faire sur toute la surface de la parcelle concernée ou uniquement sur certaines zones. Les critères à prendre en compte pour déterminer quel type de nettoyage convient le mieux sont les suivants :

  • nature et disposition de la parcelle ;
  • essences des arbres qui seront plantés (certaines essences ne supportent par exemple pas la concurrence) ;
  • critères économiques ;
  • mode de gestion culturale choisi.

Le broyage permet de nettoyer les parcelles tout en gardant sur le site la matière organique, qui peut servir à la fois de paillage ou d’engrais naturel.


Remarque : le brulage des rémanents, qui était couramment pratiqué  autrefois,  est  aujourd’hui  interdit  en  l’absence de  l’obtention  d’une  autorisation  préfectorale.  Par ailleurs,  cette  pratique  présente  peu  d’intérêts  comparée aux  pratiques  qui  permettent  le  maintien  de  la  matière organique sur place.


Préparation du sol

Le travail du sol est une étape importante qui permet de favoriser l’installation des plants. Cette étape a également un intérêt économique dans la mesure où elle permet de réduire les temps d’intervention lors des plantations et les coûts d’entretien.


Différentes techniques de préparation du sol existent :

  • décompactage (aération pour faciliter l’enracinement) ;
  • ameublissement ;
  • travaux superficiels du sol ;
  • sous-solage des lignes de plantation (passage d’une dent de sous-solage sur une profondeur de 40 cm ou plus afin de décompacter, de drainer éventuellement le terrain et de tracer différentes lignes de plantation) ;
  • billonnage (réalisation de mottes en hauteur pour éviter les excès d’humidité / pratique réservée aux terrains gorgés d’eau à certaines périodes de l’année) ;
  • etc.


Le choix de la technique de préparation du sol est fait par le maître d’œuvre, en fonction des critères suivants :

  • qualité  et  type  du  sol  (facilité  à  accéder  et  travailler  le terrain notamment) ;
  • essences des arbres qui seront plantés ;
  • résultat souhaité ;
  • échelle de grandeur de la parcelle ;
  • présence ou non de souches dans la parcelle ;
  • etc.

L’opération de préparation du sol peut se faire sur toute la  surface  de  la  parcelle  concernée  ou  uniquement  sur certaines zones. Dans tous les cas, il est essentiel de veiller à ne pas retourner les sols car leur richesse se trouve dans les 30 premiers centimètres. La préparation  du sol peut être complétée par une opération de fertilisation et / ou d’amendement.


Retrouvez la règle professionnelle « Travaux de plantation forestière » au complet en suivant le lien ci-dessous :


Les autres règles de l'Axe 4 : travaux d'aménagement et d'entretien des zones naturelles

> N.C.1-R0 (Février 2015) - Travaux de génie végétal
> N.C.3-R0 (Mars 2017) - Travaux d'éco-pastoralisme