La création de jardin prend de multiples formes selon les envies de chacun. Donner un style défini à l’aménagement est un choix que l’on peut faire au départ. Mais un jardin peut aussi bien se construire au fil des ans et peu à peu acquérir une ou plusieurs ambiances particulières qui auront leur style déterminé.

Découvrez la gamme des styles de jardin qui vont vous inspirer, l’exercice créatif demande du temps et de la réflexion. Parlez-en à un paysagiste qui saura vous conseiller.

Le jardin paysager

Le jardin est un lieu où l’homme intervient, où le paysagiste et le jardinier façonnent la nature pour créer des repères et des structures praticables. La nature effraie par son côté sauvage, alors que le jardin rassure car il offre un espace dans lequel la nature maîtrisée devient accueillante. Tout jardin est ainsi un jardin paysager dès le moment où l’homme intervient sur cet environnement. L’aménagement s’articule ensuite en compositions diverses qui font partie de l’art paysager. 


Le jardin urbain ou jardin de ville

Dans un jardin urbain, les contraintes liées à l’exposition, au vis-à-vis et à la nature du sol impliquent un relevé de terrain assez poussé qui servira de base à la conception. Différentes ambiances peuvent ensuite être envisagées, en adéquation avec le lieu et le style de vie de ses occupants.


Le jardin sec

Ce style de jardin devient tendance du fait du réchauffement climatique. Le jardin sec est à réserver aux terrains poreux, aux régions chaudes et sèches, et aux aménagements réalisés dans des patios urbains recevant peu de précipitations du fait de la proximité des bâtiments et des rebords de toit. Ce style est déclinable dans un jardin sur graviers, pour à l’inverse, protéger les plantes d’un excès d’humidité du sol en place.

Le jardin zen

Il correspond à la vogue des ambiances sobres et épurées apparue dans les années 2000. Apparenté au jardin japonais dans les premiers temps, le jardin zen est devenu un style à part entière reprenant les codes des jardins asiatiques, en particulier pour le choix des plantes et des matériaux, mais qui s’en est différencié dans l’usage du lieu. Un jardin zen est aujourd’hui un espace harmonieux aménagé de façon minimaliste et propice à la relaxation. Il se différencie du jardin sec aménagé dans le jardin japonais, appelé jardin de méditation (karesansui).

Le jardin écologique

En accord avec le respect de la nature, le jardin écologique répond à la préoccupation actuelle qui tend de plus en plus à préserver notre environnement. Il bannit tout emploi de pesticide et d’engrais chimiques, accueille la petite faune et les insectes auxiliaires pour établir un équilibre biologique qui permettra au jardin de rester un lieu vivant à tous les niveaux. Son aménagement et son entretien sont basés sur des bonnes pratiques facilitant cet équilibre.  

Le jardin potager

Le jardin potager offre la possibilité de cultiver ses propres légumes, assortis de petits fruits, sur toutes les sortes de superficies. L’espace qui lui est consacré s’organise autant dans un grand jardin de campagne que dans un jardin de ville, et même sur une terrasse urbaine ou un balcon. Les cultures se font en pleine terre ou dans des structures surélevées. Autrefois soumis à des règles strictes de culture, le potager prend de nos jours de multiples formes correspondant au changement des pratiques, davantage tournées vers l’écologie et la culture biologique.   

Le jardin aromatique

Accessible à tous, le jardin aromatique s’installe dans des espaces très diversifiés selon la place disponible. En pots accrochés au mur, en carré surélevé, en jardinières ou en pleine terre, les aromates offrent des saveurs qui vont relever les plats tout en apportant leurs vertus nutritives et médicinales. Ces plantes se répartissent en plusieurs catégories, qui devront être cultivées dans des endroits différents en rapport avec leurs besoins.

Le jardin aquatique

L’eau est le complément naturel de l’espace jardiné, que l’on veuille un miroir décoratif, des jeux d’eau ou un bassin planté et animé par des poissons. Le jardin aquatique rend les lieux très vivants, car il accueille aussi une petite faune diversifiée habituée des milieux humides. Pour les amateurs qui aiment cette ambiance de fraîcheur, ce style de jardin est idéal.   

Le jardin à la française

Hérité des jardins des villas italiennes du 16ème  siècle puis de l’art paysager du 17ème siècle en France, le jardin à la française se construit selon des règles précises de perspectives et de composition. Broderies, parterres, boulingrin, chambres de verdure et haies taillées au cordeau en sont les attributs les plus reconnaissables. Ce jardin formel qui accompagne à la perfection les châteaux et grandes demeures classiques se peuple aussi de topiaires géométriques et animaliers. Sur une superficie plus modeste ce style donne l’occasion d’ordonner rigoureusement les lieux.

Le jardin japonais

L’art du jardin japonais est issu de traditions mêlant la philosophie shintoïste aux codes esthétiques du Japon. Ce jardin reproduit la nature en la miniaturisant et en stylisant les formes au point de les rendre symboliques. Deux principales expressions de cet art sont aujourd’hui réinterprétées dans nos jardins occidentaux : le jardin sec ou jardin de méditation (karensansui), constitué de sable ratissé autour de rochers couverts de mousses, et le jardin paysage (shakkei) où l’eau et les grands arbustes jouent un rôle prépondérant. Les arbres taillés en nuage (niwaki) évoquent les vieux arbres aux formes sculptées par le vent.       

Le jardin anglais

D’aspect romantique, le jardin anglais recouvre deux styles de jardin qui se complètent : le parc à l’anglaise et le jardin anglais. L’un a été institué au 18ème siècle en réaction au jardin à la française, et se caractérise par des formes sinueuses, des modelés de terrain d’aspect vallonné, des plans d’eau semblables aux étangs naturels. Le second est dû au talent de grands jardiniers anglais du 19ème et début du 20ème siècle, tels William Robinson et Gertrude Jekyll, qui ont donné ses lettres de noblesse au mixed-border.  

Le jardin contemporain

Utilisant des matériaux nouveaux, des dalles de dimensions XXL, des pots de formes épurées et des couleurs souvent issues de la gamme des gris, le jardin contemporain met à l’honneur la rigueur des lignes et leur graphisme. Il est davantage réalisé sur de petites superficies, par exemple en ville, et utilise beaucoup les graminées qui contrastent avec les lignes épurées, et adoucissent ces dernières. Ce style de jardin fait aussi une large place au mobilier d’extérieur contemporain.   

Le jardin méditerranéen

Composé avec des plantes adaptées aux climats chauds, le jardin méditerranéen rappelle les vacances que l’on passe dans le sud. C’est ce qui fait son succès depuis de nombreuses années. L’argenté des feuillages tels que ceux de l’olivier, du laurier-rose et de l’hélichryse en sont les caractéristiques, tout comme les floraisons bleues du romarin, du pérovskia et de l’agapanthe. Ce jardin fait aussi la part belle aux lavandes odorantes, utilisées en bordure, en massifs ou en longues bandes similaires à celles des champs de production. Une piscine complète souvent ce style de jardin.

Le jardin exotique

Cet autre style repose sur la luxuriance des feuillages et leur abondance. Dans un jardin exotique, les végétaux très touffus aux larges feuilles ont donc leur place, créant ainsi une atmosphère ombragée que l’on retrouve dans les forêts tropicales. La fougère arborescente, l’aralia et le gunnera en sont des exemples typiques. Mais le style exotique peut également s’appuyer sur une ambiance désertique avec des cactées, dasylirions, phormiums et agaves. Ces deux faces de l’exotisme sont aussi prisées l’une que l’autre, la première restant plus facile à créer dans un patio et la seconde dans un jardin bien ensoleillé.

Le jardin de curé

Les plantes anciennes et les fleurs annuelles composent le jardin de curé en se répartissant dans une succession de petits massifs bordés de coussins végétaux, de plantes aromatiques et de petits fruits. L’aspect très fleuri de ce type de jardin et la simplicité des espèces utilisées lui redonnent aujourd’hui la cote, alors qu’il était considéré comme désuet depuis les années 2000. On trouve y souvent un petit potager et des fruitiers en cordons ou en espaliers le long des allées.   

Le jardin de bord de mer

Il marque les esprits par son ambiance naturelle, qui remet en mémoire les vacances estivales sur le littoral. Ouvert sur la mer ou clos par des haies et des murs, ce style de jardin utilise les plantes capables de résister aux embruns salés. On y trouve également des espèces de climat doux qui s’adaptent très bien aux conditions hivernales plus clémentes en bord de mer. Entre les jardins littoraux du sud et ceux des côtes ouest du pays, les plantes sont souvent similaires.