Les cours d’eau, zones humides et autres milieux aquatiques constituent des écosystèmes fragiles, parfois dégradés par les activités humaines. Inversement, les inondations peuvent avoir des conséquences importantes, voire dramatiques, lorsqu’elles surviennent en milieu urbanisé.

La GEMAPI recouvre la « Gestion des Milieux Aquatiques » (GEMA) et la « Protection contre les Inondations » (PI), c’est-à-dire :

  • l’aménagement des bassins versants,
  • l’entretien et l’aménagement des cours d’eau, canaux, lacs et plans d’eau,
  • la défense contre les inondations et contre la mer,
  • la protection et la restauration des écosystèmes aquatiques, des zones humides, des formations boisées riveraines.

Depuis le 1er janvier 2018, la compétence GEMAPI est confiée aux établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre : communautés de communes, communautés d’agglomération, communautés urbaines, métropoles.1

Jusqu’au 1er janvier 2020, les départements et les régions peuvent continuer à exercer certaines missions en accord avec les EPCI concernés. La compétence GEMAPI deviendra ensuite une compétence exclusive des EPCI.

Les professionnels du paysage proposent des solutions basées sur la nature pour répondre à ces problématiques, en utilisant les techniques du génie végétal.    

Ces solutions « vertes » présentent l’avantage d’une approche globale, respectueuse des écosystèmes et des activités humaines, permettant à la fois la gestion des milieux aquatiques (GEMA) et la protection contre les inondations (PI). Il s’agit de prendre en compte le bassin versant dans son ensemble, et de répondre aux risques d’inondation en redonnant aux cours d’eau un fonctionnement plus naturel.

Il peut s’agir par exemple de l’aménagement de zones d’expansion des crues, de la végétalisation des berges pour ralentir l’écoulement d’un cours d’eau ou de la végétalisation de ravines en amont du bassin versant pour limiter l’érosion et la sédimentation fine en aval.

Pour en savoir plus : consulter la fiche éditée par le ministère de la transition écologique et solidaire.