L'Unep - Les Entreprises du Paysage a rendu publique le 24 mai, une étude réalisée par le cabinet Asterès, dirigé par Nicolas Bouzou, sur la valorisation économique des espaces verts et ce qu'ils rapportent aux citoyens et aux collectivités.


Alors que plus de 8 Français sur 10 souhaitent habiter à proximité d’un espace vert, les municipalités allouent un budget trop limité aux espaces verts en ville : moins d’1% de leur budget annuel. Cette étude démontre pourtant que les espaces verts ont une influence directe sur la santé des citoyens, mais aussi sur l’attractivité des territoires. 


En un mot : les espaces verts constituent des investissements rentables pour la société.


Ainsi, les citoyens vivant à proximité des espaces verts se sentent en moyenne 5 ans plus jeunes. Une meilleure santé déclarée et constatée : la prévalence des maladies courantes, comme l’hypertension artérielle et l’asthme, diminue. Une  augmentation de 10 % des espaces verts en ville pourrait ainsi permettre d’économiser 94 millions d’euros en dépenses de santé chaque année.  


Pour lire la totalité de l'étude :