Cette 5e édition du séminaire national école-entreprise s’est tenue les 16 et 17 septembre dernier, à la Cité Universitaire, à Paris.

Les deux journées ont rassemblé près de 170 personnes qui ont pu visité la Cité Universitaire et participé aux tables rondes.

Lors de la seconde journée, de nombreux paysagistes, enseignants ou directeurs d’établissement ont participé, aux tables rondes.

 
Cette 5e édition a été l’occasion d’engager une réflexion sur les pistes d’action à mettre en œuvre suite à la réforme de l’apprentissage, voulue par les pouvoirs publics, avec la loi « Avenir professionnel » de septembre 2018. 

Après les discours d’introduction de la présidente de l’Unep, Catherine Muller, puis du directeur général de l’enseignement et de la recherche du ministère de l’agriculture, Philippe Vinçon, la DGEFP du ministère du travail a introduit les 3 tables rondes :  

  • sur les enjeux et les opportunités de la réforme, notamment sur les relations entre écoles et entreprises ;
  • sur le sujet de l’information des métiers et de l’orientation ; 
  • sur l’accompagnement des apprentis.  

Une conférence sur le dépassement de soi a clôturé les tables rondes.  
Les tables rondes étaient constituées de paysagistes, de représentants de la DGER, de directeurs et enseignants, mais aussi de représentants de France Compétences, nouvelle instance de régulation financière de la formation, de l’ANAF (Association Nationale des Apprentis de France), de l’ARF (Association des Régions de France) et de l’Onisep.  

Les échanges au cours de cette journée ont été nombreux et constructifs pour mettre en place des actions favorisant le développement et l’efficience de l’apprentissage.