L’Unep est fortement mobilisée pendant cette rentrée auprès des pouvoirs publics notamment suite aux différentes annonces gouvernementales.

  • Lutte contre les déchetteries sauvages issues des filières TP et Bâtiment : la secrétaire d’état, Brune Poirson, a annoncé 6 propositions en vue de lutter contre ce fléau. Dans ces mesures figurent la multiplication des déchetteries et leur gratuité pour les professionnels. L’Unep souhaite faire entendre la voix des entreprises du paysage pour qu’elles ne soient pas oubliées dans cette mesure. Catherine Muller rencontrera la semaine prochaine le Conseiller en charge du dossier.


  • Contraintes d’application des produits phytopharmaceutiques : le ministre de l’Agriculture a annoncé des projets d’arrêtés visant à mettre en place des contraintes d’application notamment en matière de distance de sécurité. Ces projets de mesures, élaborés sans prise en compte des spécificités de la filière des espaces verts et focalisés sur la production agricole semblent peu adaptés à nos pratiques. Au-delà de notre implication et participation active dans les Groupes de travail des ministères de l’Agriculture, de la Santé et de la Transition écologique sur le sujet, un rendez-vous avec le ministre de l'Agriculture a été demandé.


  • Coup de rabot sur les aides à domicile des séniors : le projet de loi de finances (PLF) qui sera rendu public cette fin de semaine devrait comporter des coupes dans ces dispositifs d’aide qui permettent de stimuler l’activité des entreprises du paysage pour les particuliers. Un rendez-vous est déjà fixé à la Direction Générale des Entreprises cette semaine pour rappeler tout l’intérêt de cette incitation fiscale : création d’emploi, lutte contre le travail illégal, maintien à domicile des personnes en pertes d’autonomie, etc. L’Unep avec son partenaire la FEDESAP sont mobilisées sur le dossier.


  • Sensibilisation des élus aux bienfaits du végétal : Catherine Muller est intervenue lors du séminaire de rentrée des parlementaires MODEM à la demande du Président du Groupe parlementaire, le député Patrick Mignola. Cette présentation devant tous les députés et sénateurs a permis de leur présenter les bienfaits de notre filière et de leur rappeler les enjeux à venir tout en les incitant à favoriser toutes mesures tendant à végétaliser davantage les espaces publics et privés.
    Une seconde intervention est prévue cette semaine auprès de La République En Marche, où les députés Bérangère Abba et Jean-Charles Colas-Roy recevront Catherine Muller. Ces derniers sont particulièrement impliqués dans la rédaction de la ligne politique du parti en matière d’Énergie et d’Environnement.