Nicolas Hulot a dévoilé le 4 juillet le plan interministériel pour la biodiversité. Décliné en 6 axes et 90 actions, ce plan fait la part belle à la nature en ville et aux solutions fondées sur la nature.


L’Unep se réjouit que certaines propositions qu’elle porte depuis des années aient été entendues. Elle restera vigilante sur l’application concrète du plan au travers du Comité national biodiversité dont elle fait partie.
Parmi les actions du plan qui concernent les entreprises du paysage :

Développer la nature en ville

  • Co-financement d’opérations de renforcement de la nature en ville, au travers du programme d’investissements d’avenir ;
  • Augmentation de la surface végétalisée d’ici à 2020, un arbre minimum pour 10 habitants ;
  • Valorisation de la gestion écologique des espaces verts.

Promouvoir des solutions fondées sur la nature

  • Colloque organisé avec les assureurs pour faire connaître les solutions fondées sur la nature, comme outil de réduction des risques ;
  • Tests dans 20 territoires pilotes de solutions fondées sur la nature, notamment dans la prévention des inondations.

Lutter contre l’artificialisation des sols

  • Soutien à 10 projets innovants pour renaturer des sites dégradés ou artificialisés ;
  • Obligation pour les nouveaux parkings d’être perméables, afin de favoriser l’infiltration des eaux dans le sol.

Relier les politiques de santé humaine, santé environnementale et biodiversité

  • Travaux de recherche sur les effets bénéfiques de la biodiversité dans la prévention et la lutte contre les maladies ;
  • Etude de la biodiversité végétale comme alternative aux traitements phytopharmaceutiques.

Lutter contre les espèces invasives

  • Interdiction d’ici 2020 des espèces invasives dans les aménagements publics ;

Marchés publics

  • Défense au niveau européen de l’inscription de critères environnementaux dans les marchés publics d’ici 2022.


Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site dédié.