Paris le 21 novembre 2018 – La finale nationale des Olympiades des métiers  se tiendra à Caen en Normandie du 28 novembre au 1er décembre 2018 où 60 000 spectateurs sont attendus. Dans la catégorie jardinier-paysagiste, 26 lauréats des 13 régions de France métropolitaine et d’Outre-mer ont été sélectionnés en début d’année pour participer à la finale. À la suite des sélections régionales, les jeunes apprentis jardiniers-paysagistes se sont réunis en mai à la Maison du Paysage où ils ont pu bénéficier des conseils d’entrepreneurs, de formateurs et de leur expert métier, Thierry Kerguelin, jardinier-paysagiste adhérent de l’Unep (Union Nationale des Entreprises du Paysage). Le sujet de l’épreuve finale leur a été partiellement dévoilé ! Tout au long des épreuves, ces jeunes jardiniers-paysagistes, ambassadeurs d’une filière attractive ont été soutenus par Worldskills France et l’Unep.

Des apprentis jardiniers-paysagistes pour représenter le savoir-faire et le dynamisme de la profession !

Organisée par le Conseil régional de Normandie et Worldskills France, la finale se tiendra du 28 novembre au 1er décembre 2018 au Parc des Expositions de Caen et réunira au total 60 000 spectateurs. Pendant ces 3 jours, les apprentis jardiniers-paysagistes vont mettre en œuvre leur savoir-faire et leurs compétences pour reproduire un jardin de 25m2 qui devra être entièrement réalisé en 18 heures.
Le sujet a été en partie communiqué aux 26 lauréats à l’occasion du séminaire organisé à la Maison du Paysage en mai pour permettre aux jeunes apprentis de se préparer aux épreuves. C’est la veille de la compétition que les jardiniers paysagistes en herbe découvriront la version finale du jardin à reproduire.
Au cours de cette épreuve répartie sur plusieurs jours, les 13 binômes devront préparer et utiliser différents matériaux tels que la pierre naturelle, le béton, le bois ou le plastique, la terre, différents granulats, gazon en plaques et plantes de toutes tailles. La maîtrise de la géométrie du minéral et du végétal sera essentielle dans la conception et l’aménagement de ce jardinet tout en arrondi. 

Les meilleurs binômes tenteront ensuite d’intégrer l’équipe de France des métiers pour représenter la France lors de  la compétition internationale - la Worldskills Competition – qui  se déroulera en août 2019 à Kazan (Russie).

« L’Unep est fière d’être partenaire des Olympiades des Métiers qui contribuent à faire rayonner le métier de jardinier-paysagiste et permet au grand public de découvrir les jeunes talents de la filière du paysage, affirme Michèle Gasquet, Vice-Présidente de l’Unep en charge de la formation. Ces métiers sont accessibles à différents niveaux de formation, du CAP au master en passant par la reconversion professionnelle. Ces différentes formations permettent aux futurs professionnels de développer un “savoir-vert” et une expertise environnementale précieux pour répondre aux attentes des clients qu’il s’agisse de particuliers, d’entreprises ou de collectivités. »

Prix Unep-MSA : promouvoir les bonnes pratiques de santé et de sécurité au travail 

Depuis leur création, les Olympiades des métiers accordent une grande attention au respect des procédures de travail et des règles de sécurité. En tant que potentiel employeur ou futur collègue entrepreneur du paysage, il est en effet indispensable pour ces jeunes de maîtriser les bonnes pratiques qu’ils devront appliquer ensuite dans leur vie professionnelle.
Afin de valoriser cet aspect de la compétition souvent méconnu du public, l’Unep s’est associée à la MSA (Mutualité Sociale Agricole) – dont la prévention des risques professionnels et la sensibilisation à la santé des salariés font partie de ses missions – pour créer le premier « Prix Unep-MSA | Santé & sécurité au travail ». Ce prix récompensera le binôme de jardiniers-paysagistes ayant obtenu les meilleurs résultats dans ce domaine. Il sera jugé indépendamment du concours proprement dit et n’aura aucune influence directe sur son évaluation finale. 
Durant les 3 jours d’épreuves, des conseillers prévention de la MSA sensibiliseront les équipes à travers différents ateliers et jugeront leur travail aux côtés d’entrepreneurs du paysage et de formateurs. Le meilleur binôme sera ensuite récompensé lors d’une cérémonie organisée à la fin de la compétition, en présence d’élus de la MSA et de Catherine Muller, présidente de l’Unep.

Une filière qui recrute les talents de demain

Les 26 lauréats qui participeront à la finale des Olympiades des Métiers à Caen vont représenter le métier de jardinier-paysagiste auprès du grand public. L’occasion pour les plus jeunes de découvrir un métier qui a du sens et qui offre de nombreuses perspectives d’évolution. Dans la filière du paysage, les chefs d’entreprises sont actuellement 52 % à envisager de recruter de nouveaux collaborateurs au 2nd semestre 2018 et le taux d’embauche a connu une hausse de 11 % au 1er trimestre 20181. En ce qui concerne l’apprentissage, filière d’excellence dans le secteur, la profession compte près de 12 % d’apprentis dans ses effectifs salariés, ce qui représente 8 points de plus que la moyenne nationale. Ces chiffres concordent à dire qu’il s’agit de la voie royale pour intégrer les entreprises du paysage.

« Les 13 binômes sélectionnés vont représenter les jeunes jardiniers-paysagistes aux Olympiades des Métiers, l’occasion de montrer leurs compétences techniques mais également de faire découvrir un métier d’avenir, qui permet de s'épanouir en entretenant ou en créant des espaces paysagers  – et ce, dans une filière qui offre des emplois stables et non délocalisables. » commente Thierry Kerguelin, adhérent Unep, expert métier intervenant auprès des 26 lauréats.


1 Baromètre Unep-Val’hor-Agrica des entreprises du paysage 1er semestre 2018

Olympiades_vue_perspective_jardin