Actualités

Baromètre Unep-Agrica des entreprises du paysage 2nd semestre 2016

AGRICA logo1

Activité des entreprises du paysage : les marchés publics reprennent des couleurs mais les marchés privés inquiètent.



L’Union Nationale des Entreprises du Paysage (Unep) a dévoilé, à l’occasion de sa conférence de rentrée, les chiffres du secteur du paysage issus du baromètre Unep-Agrica* pour le 2nd semestre 2016. Si une reprise s’amorce sur les marchés publics, les marchés privés sont en revanche orientés à la baisse. Avec - 2 % de chiffre d’affaires sur ce segment d’activité au 4e trimestre, la tendance est particulièrement alarmante pour les entrepreneurs du paysage, le marché des particuliers représentant 42 % de leur activité globale. La tendance annuelle 2016 tout marché confondu s’établit à - 1 %. Dans ce contexte, Catherine Muller, présidente de l’Unep, revendique le retour à une TVA à taux réduit pour la création et l’entretien des jardins et espaces verts, afin de redynamiser l’activité qui sous-performe depuis plus de 2 ans.


Chiffres clés du baromètre Unep-Agrica


  • En 2016, la tendance annuelle du chiffre d’affaires global des entreprises du paysage est de - 1 %.
  • Au 3e et au 4e trimestre 2016, le CA des entreprises du paysage a diminué de 0,5 puis de 1,5 % par rapport aux mêmes trimestres de 2015.
  • La création de jardins et d’espaces verts est l’activité la plus impactée, avec une chute de 2,5 % au 4e trimestre 2016 par rapport au 4e trimestre 20115.
  • Au 4e trimestre 2016, le marché des particuliers connaît une situation alarmante avec une diminution de 2 % alors que les marchés publics, jusqu’ici en baisse, regagnent 2 % .
  • 72 % des entrepreneurs du paysage anticipent un maintien de leurs marges au 1er semestre 2017 et 36 % d’entre eux envisagent de recruter.

Marchés privés en récession : l’Unep réclame la baisse de la TVA applicable aux services d’entretien et de création de jardins


Si le marché des particuliers s’est maintenu au 1er semestre 2016, il est en nette récession au 2nd semestre avec un chiffre d’affaires en baisse de 0,5 % au 3e trimestre et de 2 % au 4e trimestre par rapport aux mêmes trimestres de 2015. Le marché de la création de jardins est particulièrement impacté par cette baisse. Les conditions météorologiques défavorables (alternance de périodes fraîches et de pics de chaleur en été, suivie d’un automne également très contrasté) n’ont sans doute pas favorisé l’activité des entreprises du paysage.


Pour visualiser la totalité du communiqué de presse :

Les baromètres