Actualités

Angers, Nantes et Strasbourg, villes les plus vertes de France

Illustration Palmarès2017

L’Union Nationale des Entreprises du Paysage, en partenariat avec Hortis, publie les résultats de l’édition 2017 du Palmarès des Villes Vertes, une enquête complète menée auprès des 50 plus grandes villes de France sur leur politique de végétalisation urbaine. Résultats : les villes d’Angers, Nantes et Strasbourg font la course en tête, grâce à un patrimoine vert important et à un volontarisme politique fort. Elles sont suivies de près par Lyon, la 2e ville de France. 

Infographie 2 Top10

Réalisé dans le cadre de l’Observatoire des Villes Vertes, le Palmarès 2017 montre que si la préservation et le développement du patrimoine végétal sont désormais au centre des préoccupations des villes et des citoyens, les budgets et les investissements ne sont toujours pas à la hauteur des attentes des Français et des enjeux environnementaux

Catherine Muller Présidente de l'Unep - Les Entreprises du Paysage
Infographie 3 Chiffresclés

Les 5 grands enseignements de l'étude

  1. L’investissement en matière d’espaces verts reste faible au regard des attentes des Français : les communes allouent en moyenne 1,3 % de leur budget total à la création de nouveaux espaces verts, et dépensent environ 46,50 € par an et par habitant pour la végétalisation urbaine. 
  2. Le végétal fait reculer les zones grises et favorise le lien social : En 2017, la végétalisation gagne du terrain dans les espaces urbains (façades et toitures végétalisées...) ! À Lyon, ce sont ainsi 725 Micro Implantations Florales qui ont été créées par les habitants depuis 2005, soit près de 7 km de rues jardinées.
  3. La biodiversité devient un patrimoine à préserver et à valoriser : 12 villes parmi les 50 plus grandes villes de France déclarent avoir réalisé récemment un inventaire total de la faune et de la flore sur le périmètre de leur commune.
  4. Le vert en ville devient un argument d’attractivité pour les collectivités : les grandes villes de France développent « l’éco-tourisme », en organisant des visites guidées dans les jardins ou des festivals dédiés au végétal. La ville de Caen organise, par exemple, chaque année, durant deux semaines « Les journées du Patrimoine Vert » en association avec des professionnels du paysage, des associations des jardins partagés et des écoles. 
  5. Zéro phyto, paillage, éco-pastoralisme : face à l’interdiction des produits phytopharmaceutiques, les villes ont anticipé et mis en place de nombreuses techniques alternatives, à l’image de l’éco-pastoralisme : 2/3 des collectivités interrogées y ont recours !


Rendez-vous sur le site de l'Observatoire des villes vertes !

Patrimoine vert, protection de la biodiversité, actions de sensibilisation au végétal, méthodes d’entretien respectueuses de l’environnement... autant de critères évalués dans la conception de cette enquête. Ce Palmarès démontre une fois de plus que les grandes villes de France se mobilisent pour verdir le cadre de vie des Français, avec des initiatives exemplaires ! 

Jean-Pierre Gueneau Président d’Hortis

Télécharger et lire l'intégralité du communiqué de presse national, des communiqués régionaux, du dossier de presse et de l'infographie :